Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer email

Le principe de l'épilation laser

L'épilation laser est basée sur trois éléments : couleur + lumière + chaleur.

La mélanine contenue dans le bulbe est la cible du laser, elle absorbe la lumière du laser qu'elle transforme en chaleur.

Pour dénaturer la "zone germinative",  l'épilation laser permet de produire une montée de température du bulge et de la matrice au-delà du seuil de coagulation cellulaire (au moins 150 degrés) tout en évitant de produire la moindre lésion sur la peau. C’est ce qu’on appelle la photothermolyse sélective.

Production de l'apport thermique

  • Etape 1 : L’énergie lumineuse du faisceau laser est absorbée par la mélanine (pigment qui colore le poil) dont est gorgé le bulge en phase anagène.
  • Etape 2 : La lumière est convertie en chaleur. La température doit être suffisante pour obtenir l'épilation définitive.

Dénaturation du bulbe pileux ou cellule germinative

  • Le bulge
  • Situé au tiers supérieur du follicule pileux, le bulge donne les ordres de fabrication des nouveaux poils à la matrice germinative située à la base du follicule. Même si le bulge est détruit, la matrice germinative conserve la capacité de produire un nouveau poil (l’épilation obtenue sera seulement de longue durée)...
  • La matrice
  • Lorsque la matrice est également détruite, le poil ne pourra jamais repousser, l'épilation est définitive.
  • La dénaturation sous entend deux types de lésions :
    • L'hyperthermie : il s’agit d’une élévation de température entraînant des désordres cellulaires. L’hyperthermie peut être suffisante pour obtenir une épilation durable, mais reste insuffisante pour obtenir une épilation définitive.
    • La nécrose de coagulation : correspond à une nécrose irréversible des structures tissulaires. La température atteinte produit une dénaturation des protéines et du collagène. Les tissus vont secondairement s’éliminer ou se transformer en amas cicatriciel.

top-iconHaut de page