Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer email

Réponses à vos questions sur l'épilation laser.

France Laser édite les réponses à vos questions si elles peuvent être utiles à chacun. Droit, médecine, technologie laser, pratique, prix ... pour toute information ou question : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Pour être mis en relation avec un centre référencé : http://www.france-laser.net/centre-epilation-laser.html?Itemid=35

Close All | Open All
Oui. Lépilation défininitve au laser est un acte médical qui doit être effectué sous la responsabilité d'un médecin. Pour être efficace, l'épilation laser doit être réalisée avec des lasers médicaux de classe IV. Ce type de laser ne peut être manié que par un médecin ou sous strict contrôle médical.
Une consultation préalable au traitement permet de préciser l'indication et de vous apporter toutes les informations sur les avantages et limites de ce traitement ainsi que sur les risques éventuels et les précautions à prendre. Un devis doit vous être remis pour les actes d'une valeur unitaire supérieure à 300 euros ainsi que les caractéristiques techniques de l'appareillage utilisé. Une fois le réglage du laser effectué en fonction de votre réaction cutanée, les paramètres employés peuvent vous être communiqués.
Non. La pilosité ne présente aucune fonction particulière dans l'organisme. Bien au contraire, la haute technologie, bien utilisée apporte un bien-être qui permet d'aider chacun dans une dimension "bien-être" positive pour la santé.
Non. La glande sébacée tout comme les autres glandes excrétrices situées à ce niveau sont indépendantes du poil. La destruction du poil et de sa racine n'affecte en rien la capacité sudorale de la peau.
Non. Le flash laser d'épilation n'est qu'une émission intense de lumière rouge ou infrarouge proche de celle émise par le gril d'un four de cuisine. Il n'y a pas de radiations qui pourraient entraîner un risque cutané. La longueur d'onde utilisée pour l'épilation est à l'opposé des rayons energétiques tels que les ultraviolets ou rayons X. Il n'existe donc aucun risque mutagène ou cancérigène. Les grains de beauté peuvent toujours dégénérer sous des stimuli mécaniques ou lumineux. Il faut donc éviter de les épiler. L'utilisation du laser peut entraîner des lésions de type brûlures.

Seuls, les yeux doivent être protégés des projections directes de faisceau laser. Le port de lunettes, ou de coques est obligatoire durant la manipulation du laser.
Les médicaments photo sensibilisants (antibiotiques comme les cyclines ou les quinolones), la grossesse, le bronzage, et tout ce qui le favorise, soleil, UV, produits activateurs solaires, autobronzants.
Les allergies cutanées au froid (cryoglobulinémies), au chaud, au soleil nécessitent la prise de précautions particulières.
Le laser est extrêmement efficace dans les cas où la pilosité est abondante et foncée.
Oui. La protection des yeux est obligatoire, et le traitement sera toujours adapté à vos caractéristiques personnelles. L'estimation de la sensibilité cutanée par le médecin et éventuellement un test laser demeurent deux points essentiels pour l'obtention un bon résultat.
Oui. En cas de traitement un peu trop énergique, on peut observer des brûlures superficielles avec des troubles de la pigmentation. Dans ce cas, l'application de crème grasse est recommandée pour éviter les croutes sèches. Les troubles de la pigmentation sont temporaires, ils s'estompent avec le temps, les peelings et les expositions solaires.
Le principe est le même, les deux méthoes visent la destruction des structures responsables de la pousse des poils. L'épilation laser est beaucoup plus rapide et moins douloureuse. L'épilation électrique permet de traiter les poils blancs ou très clairs ce que ne permet pas l'épilation laser. Elle peut aussi aider à terminer une épilation au laser dans les cas où quelques poils isolés ne justifieraient pas un traitement complet.
Oui et Non. La sensation est variable selon les patients, la zone traités (sensibilité de la peau et densité des poils). Une façon de réduire le nombre de séances et d'augmenter l'efficacité du traitement est de traiter avec une energie importante. .Un traitement efficace sera toujours plus douloureux. Lorsque l'on traite à puissance maximale des zones à très forte densité pileuse (barbe, dos chez certains hommes, maillot), la douleur est proportionnelle à la densité de poils touchés.
De même, certaines zones comme les chevilles, les doigts, l'aréole des seins, le cou, les lèvres ou les grandes lèvres d'un maillot sont plus sensibles que les cuisses, le ventre, le haut du buste ou le menton. Ces sensations sont très brèves, elles s'arrètent dès la fin du tir laser.
Elle peuvent être intenses et nécessiter la prise de médicament ou l'application de crème anesthésiante. Le facteur essentiel pour contrôler toute sensation désagréable est le refroidissement efficace de la peau.
De 10 minutes pour un tour de bouche ou des aisselles à 30 minutes pour des demi-jambes et jusqu'à une heure et plus pour des jambes entières.
De séance en séance, la repousse sera moins importante. Par ailleurs, le poil va se transfonner, il repoussera plus fin et plus clairsemé. Le plus souvent cet effet touche les poils les plus longs qui sont enracinés le plus profondément (jusqu'à 5 mm sous la surface cutanée). Le fait que les poils repoussent plus fins signifie que le bulbe se rapproche de la surface. Ils peuvent devenir ainsi plus vulnérables aux séances suivantes.
Les poils déjà traités ne repoussent plus, vous ne perdrez donc pas le bénéfice des séances précédentes, simplement vous aurez une repousse plus importante lorsque vous reviendrez faire votre séance suivante, et certains poils qui auront achevé leur cycle pilaire ne repousseront que 9 à 18 mois plus tard...
Epilation définitive, oui ! Epilation totale, non !
Le laser permet d'obtenir une destruction définitive des poils touchés, attestée par des biopsies cutanées. Une épilation définitive n'est jamais totale. Il reste toujours un duvet et des poils plus fins. Dans les zones où la pilosité est fortement hormono-dépendante, et chez des personnes prédisposées présentant notamment des facteurs d'hyperandrogénie relative, le duvet peut continuer à se transformer en poils terminaux et à reconstituer une pilosité (c'est également possible lors de grossesses, à la ménopause,.. .).
Eventuellement, il sera peut-être nécessaire de retourner faire une séance de temps en temps. Ce seront des séances courtes donc économiques, qui vous garantiront la pérennité du résultat, et tant mieux si cela ne s'avère pas nécessaire.
Votre médecin effectuera avant le traitement une première visite d'évaluation, des tests et un devis.

Dans le cadre des actes esthétiques, seul les actes supérieurs à 300 euros sont succeptibles de donner lieu à la remise d'un devis écrit. Vous pouvez demander un devis pour toit acte inférieur à cette sommes. La première visite est souvent réalisée gracieusement par les centres et les cabinets. Chaque praticien est libre de fixer des honoraires pour cette première visite. Selon la nature de votre peau, la première séance pourra se faire immédiatement ou après plusieurs jours. Si le devis est supérieur à 300 euros, un délai de réflexion de 14 jours doit vous être accordé, délai qui peut être raccourci à votre demande.
Le prix de la séance est fixé librement par le médecin. Ce qui explique les variations de tarifs qui sont pratiqués. Les tarifs sont fondés sur le nombre de spots laser tirés. Les modifications de ces paramètres, et notamment de la densité de la pilosité, peuvent entraîner un ajustement du prix, expliqué dans le devis remis avant chaque acte.
Pour les zones à forte densité de poils (barbe, dos), les premières séances peuvent être dédoublées afin de limiter la sensation de douleur et les risques pour la peau. Dans ce cas, le nombre de spots par séance est réduit de 30 à 50% et le prix est réduit dans la même proportion. Ces séances doivent être plus rapprochées (deux à trois semaines). Une réduction de prix proportionnelle à la diminution de la surface traitée est souvent appliquée après la quatrième séance.
Vous pourvez consulter, à titre indicatif, les tarifs par séances pratiqués par les centres France Laser. Les séances étants effectués avec des lasers Alexandrite de dernière génération. Ces tarifs comprennent la consultation médicale qui est inhérente à chaque séances.
Faites-vous communiquer le nombre de séances prévues sur le duvet: c'est de la répétition des soins que dépendra essentiellement le coût de votre épilation laser.
Les soins esthétiques ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

Les complications cutanées du laser épilatoire sont de plusieurs types. La plus évidente est la brûlure toujours très superficielle. Mais il peut se produire aussi des troubles de la pigmentation comme une hypo-pigmentation si les cellules fabriquant la mélanine (les mélanocytes) ont été détruites ou plus volontiers une hyper-pigmentation, c'est à dire des taches foncées.
Avec un équipement correct, ce genre d'accident'n'arrive pour ainsi dire jamais sur les peaux claires. Sur les peaux plus foncées, le laser a le même effet qu'une forte exposition au soleil et peut produire des variations de la pigmentation, qui généralement retourne rapidement à la normale.
L'application de crème grasse et d'un pansement peut être utile. En cas de doute, n'hésitez pas à rappeler le médecin qui a réalisé votre épilation.

Pour votre sécurité, l'épilation laser ne peut être effectuée que par des médecins. Or, il est interdit à un médecin de s'engager sur un résultat après plusieurs séances de soins (article 55 du Code de Déontologie Médicale). La raison d'être de cette interdiction est qu'un tel engagement constituerait une tromperie car un médecin ne peut jamais être certain du résultat de ses soins..
En matière d'épilation définitive, vous devez savoir :

1) Que l'épilation laser définitive n'est jamais totale. Par exemple, le duvet, constitué de millions de poils très fins et clairs est présent sur toutes les zones de votre peau sauf la paume des mains et la plante des pieds. Ce duvet ne peut jamais être épilé définitivement. De même, des poils échappent toujours à un traitement conduit sur un nombre raisonnable de séances. Nul ne peut donc garantir à vie une disparition définitive de tous les poils.

2) Il existe de nombreuses causes de transformation du duvet en poils terminaux (grossesse, prise de certains médicaments, hormones, survenue de certaines maladies,...), avant, comme après une épilation laser. Ce serait une tromperie de garantir à vie qu'une personne ne présentera jamais une de ces causes d'augmentation de la pilosité.

3) Lors d'une épilation laser bien menée, un poil détruit par nécrose de coagulation ne repousse jamais. Cette nécrose peut être induite par un laser utilisé à dose suffisante comme par une épilation électrique bien conduite. Les études publiées à ce jour (191 dans Medline) ne décrivent aucune repousse de follicules pileux ayant subit une nécrose de coagulation. Il n'existe aucun argument pour peser qu'une telle repousse soit possible.

4) Une épilation laser à dose insuffisante n'est pas définitive. La repousse du poil est retardée, éventuellement de plusieurs mois, mais si la nécrose du follicule pileux n'est pas obtenue, l'épilation est de "longue durée", mais pas "définitive".

Plutôt que de demander une garantie à vie et par écrit du caractère définitif de l'épilation laser, vous devez obtenir des assurances sur les moyens qui seront pris pour vous traiter :

- le traitement est-il sera-t-il conduit à dose suffisante ? (le résultat dépend de la dose)
- quel laser est utilisé avec quel système de refroidissement cutané ? (tous les équipements n'ont pas les mêmes capacités)
- quel est le nombre de séances annoncé, pour quel pourcentage de poils résiduels un an après la dernière séance d'épilation?
- quelle est la durée d'une séance ? (à laser identique, les résultats ne sont pas les mêmes si l'opérateur traite des demi-jambes en 15 mn ou en 40 mn...).

top-iconHaut de page