Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer email

Les bons réflexes pour gérer les complications cutanées d’une séance d’épilation laser !

Les complications cutanées du laser épilatoire sont de plusieurs types : brûlures et allergies.
Certaines sont révélées au moment de la séance, d’autres se déclarent dans les 24h à 48 après la séance.

La brûlure est toujours très superficielle mais néanmoins impressionnante ( plus fréquente en période estivale et jusqu’en octobre car il reste des trace de bronzage ). Une brûlure se repère au moment ou en fin de  séance.

- Le refroidissement de la zone traitée est le premier geste à adopter : eau froide ou glace durant 20 minutes permettent de bloquer le processus ( une intervention rapide favorisera une meilleure récupération ).
- Le médecin évalue ensuite l’intensité de la brûlure et une fois le diagnostic posé établi une prescription qu’il est important de suivre scrupuleusement (généralement : médicaments par voie orale ou/et cutané + pansements).
- L’exposition au soleil sera à éviter durant la phase de récupération de la peau.
- Les traces consécutives à une brûlure régressent généralement en 3 semaines et aucune séquelle ne subsiste.

Une réaction allergique peut se déclarer dans les 48h après une séance. Cela se présente généralement sous forme de démangeaisons et de réactions cutanées type plaques rouges.

- La consultation médicale rapide ( dès apparition des symptômes ) est indispensable pour établir un bon diagnostic et avoir  une prescription adaptée à la réaction. Les symptômes régressent rapidement avec le traitement adapté.
- En attendant la consultation : NE PAS GRATTER
- Une réaction allergique est aléatoire et ne constitue pas une contre indication à l’épilation laser.

En cas de doute, n'hésitez pas à rappeler le médecin qui a réalisé votre épilation.

Vous pouvez réagir à cet article Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.