Imprimer

Bronzage et épilation laser

L'épilation laser est-elle possible sur une peau bronzée ?

Le risque de brûlures lors d'une séance est élevé si la peau est bronzée.

Les brûlures de 1er degré évoluent généralement favorablement sur plusieurs semaines sans cicatrices. D'un aspect bleuté ou sombre initial, elles virent en 2 ou 3 jours vers une teinte marron qui s'estompe habituellement en 2 ou 3 semaines, parfois plus. Ces brûlures ne touchent que l'épiderme, comme un coup de soleil. Il peut persister quelques troubles de la pigmentation le temps que l'épiderme se recharge en mélanine. Devant toute brûlure, il est conseillé de bien hydrater la peau, d'appliquer un support gras (tulle ou crème) pour favoriser la cicatrisation, de se protéger du soleil par écran total dans les semaines qui suivent la récupération. L'exposition solaire peut aggraver la guérison et majorer des troubles pigmentaires.

Il n'est pas conseillé de baisser les doses pour ne pas brûler la peau car cela peut compromettre l'efficacité de la séance. Il est possible de traiter une peau bronzée avec un laser Nd:YAG si l'exposition a soleil est supérieure à 3 semaines. Le laser Nd:YAG est utilisé sur les peaux noires et mates ou bronzées et est efficace sur des poils noirs. Dans tous les cas, votre médecin vous explique le rapport risque/bénéfice des choix qui sont possibles.

Il est préférable de résister à l'exposition solaire en cours de traitement d"épilation laser. Cela est valable pour les auto bronzants et les UV en cabine et toutes les formes de modification de la couleur de la peau, naturelles ou artificielles sont susceptibles de modifier le comportement de la lumière laser et de la détourner de son chromophore (cible) initial. Le détournement du rayon laser du poil vers la peau qui en resulte occasionne un risque accru de brûlure et/ou de troubles de la pigmentation. Les fonds de teint auto-bronzants, les auto-bronzants, les colorations de tout type, le héné, les auto-bronzants en comprimé, la vitamine A, le carotène et certains compléments alimentaires peuvent occasionner des effets secondaires.