Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer email

Incidence de l'épilation laser sur la fertilité masculine

Beaucoup d'hommes ont recours à l'épilation laser du maillot et des parties génitales.
L’épilation laser appliquée sur la peau des testicules évite pour l’essentiel les testicules elles-mêmes, car cela crée un échauffement douloureux.
 
Un échauffement chronique réduit la spermatogenèse (port de sous-vêtements multiples et chauds, maintenant une température des testicules trop élevée par exemple).
 
On peut formuler l’hypothèse qu’un échauffement ponctuel pourrait réduire, ponctuellement également, la spermatogenèse sur la zone échauffée, c’est-à-dire sur une zone de 12,5 millimètres de diamètre et de 5 à 7 millimètres de profondeur face au tir du laser. Mais je n’ai pas trouvé d’informations sur ce sujet dans la base de données Medline qui regroupe la plupart des études scientifiques.
 
En théorie, on peut donc penser que la spermatogenèse peut se trouver légèrement réduite dans la période qui suit immédiatement une épilation laser.  Ensuite, elle reprendra son cours.
 
En théorie toujours, on pourrait déconseiller d’effectuer une séance d’épilation laser les jours précédant ceux où l’on souhaite procréer.
 
Mais la question se pose peu en pratique. En effet, la nature des conséquences à court terme de l’épilation laser (irritation et sensibilité résiduelle de la peau pendant quelques jours) fait qu’il n’est pas logique de placer une séance d’épilation laser immédiatement avant une période où l’on souhaiterait avoir des rapports sexuels fréquents et réguliers .
.